Thés d’ombre et de lumière, cultiver avec le soleil

La délicatesse et la poésie s’expriment dans beaucoup de domaines au Japon : l’art, la cuisine, la littérature… Mais vous attendiez-vous à les retrouver dans l’agriculture ?

Culture ouverte, culture couverte

Champs de théiers de notre producteur à Yakushima

Il existe deux manières de cultiver le thé au Japon. La plus répandue consiste à exposer naturellement les théiers aux rayons du soleil, de la plantation à la récolte. Ainsi grandissent les “thés de lumière” comme les sencha, bancha et tamaryokucha. La seconde, plus technique, plus recherchée, propose une culture sous toile ou treillages de paille pendant toute la croissance. Privés de lumière, les théiers vont alors puiser au plus profond de la terre les nutriments essentiels et augmenter leur teneur en chlorophylle. Ainsi ces “thés ombrés” comme le gyokuro ou le tencha offriront une incroyable douceur à la dégustation et des notes d’algues marines typiques des grands thés japonais.

Jardins monochromes

Crédit photo : François-Xavier Delmas

Découvrir les plantations de thés ombrés au Japon est un incroyable tableau. On ne peut qu’être fasciné par ces vagues noires qui dansent au soleil en abritant de précieux trésors verts. Dans son carnet de voyage Chercheur de Thé – De la découverte à l’initiation, François-Xavier Delmas explore et capture magnifiquement ce procédé unique.

De la terre à la tasse

Notre thé Sencha de Yakushima fait partie des thés de lumière

Cultiver le thé au Japon est un travail d’orfèvre qui demande minutie, patience et perfection. Selon le mode de culture, la région, la saison de récolte, la partie du théier exploitée, le thé obtenu vous proposera un voyage gustatif et une expérience unique. Nous sommes heureux de vous faire découvrir ces incroyables variétés dans notre carte des thés et infusions.

Retrouvez notre “thé de lumière” sencha de Yakushima sur notre boutique en ligne en formats 20g, 50g, 100g ou dans nos jolies boîtes cuivrées rechargeables (70g) !