Le podcast Tsukimi – Episode 06, Anna Shoji

Anna Shoji, maraîchère de légumes japonais

J’ai rencontré Anna Shoji, alors que je recherchai des kabochas, ces fameuses courges japonaises à la peau vert foncé et à la chair jaune d’or. Anna cultive en Touraine des légumes japonais sans engrais ni pesticide sous le nom de Yasai, qui signifie légumes en japonais. Ciboule de Kyoto, feuille de chrysanthème, haricots kilomètre, maïs doux, patates tarot, et même des racines de lotus, voici quelques unes des variétés qu’elle à réussi à acclimater en France.

Avant cet entretien, j’étais déjà très intriguée par le parcours d’Anna, comment de sa naissance au Japon était-elle arrivée dans ce petit lopin de terre au fin fond de la Touraine. Mais je ne savais pas que Anna avait aussi grandi à Tokyo près de Shibuya, soit l’un des endroits les plus urbanisés qu’il existe sur terre. Comment a-t-elle réussi à passer de cet univers à celui du maraîchage de légumes japonais à Ligueul ? C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet entretien avec Anna Shoji, maraîchère vraiment pas comme les autres.

Références :

– Le site de Yasai, où Anna propose notamment l’envoi de ses légumes en ligne : https://yasai.fr/

– Le quartier à Tokyo où a grandi Anna : Ebisu à Shibuya.

– Le jour du solstice d’hiver, Toji, jour le plus court de l’année, on prend un bain aux yuzus et on mange de la kabocha.

– L’école de maraîchage où a été Anna : Nogyou Jissen Gakuen à Ibaraki.

– Le village japonais : Eco-Mura village.

– Les points de vente des légumes de Yasai : Umami Matcha Café et Muji.